03
février
Par

Emma Barety, étudiante en deuxième année de la spécialité génie électrique et inscrite en parcours expert de la filière internationale DeutschINSA, nous livre ses impressions sur son premier semestre à la Hochschule Karlsruhe.

Après avoir choisi la spécialité génie électrique lors de l’école d’été DeutschINSA, je pars  pour Karlsruhe où la rentrée a lieu début octobre.
Je n’ai eu aucun mal à trouver un appartement car la ville est très grande et étudiante. Elle est également très agréable à vivre. Le campus de la Hochschule Karlsruhe est très grand. Il est dans la forêt proche du Château (centre ville). Il y a huit bâtiments avec toutes sortes de spécialités (Informatik, Wirtschaftsingenieur, Mechatronik, Mechanik, Bauingenieur). C’est donc très grand et très varié. De plus, la Hochschule est fortement reliée avec la Pädagogische Hochschule (juste en face) et la KIT (Karlsruher Institut für Technologie).

Vie étudiante

Beaucoup d’évènements ont lieu à la KIT, comme les clubs de sport . On peut également manger à leur cantine qui est beaucoup plus grande et meilleure à mon avis.
La vie étudiante est partout : en plein centre ville, on peut manger dans les snack des environs sans problème (ou aller au cinéma ou encore à la salle de sport). Les transports sont également très pratiques (bus, tram) et sont gratuits pour les étudiants jusqu’à 9h le matin, à partir de 19h le soir et le weekend. Les transports vous emmènent aussi très loin, par exemple jusqu’à Bühl. De plus, la vie est également peu chère, ce qui aide à gérer un budget étudiant restreint.

Maintenant que tu es bien installé.e dans ton appartement et que tu connais ton chemin pour aller à la Hochschule, je vais t’expliquer le fonctionnement concret de la filière Elektro- und Informationstechnik (EIT). 

Emma Barety

Les matières en premier semestre

En choisissant la spécialité Génie électrique, tu as en premier semestre les cours suivants : Mathe / Maths ( 6 fois par semaine donc 6 SWS*), Gleichstromtechnik / courant continu (4 SWS), Informatik / Informatique avec TP ( 4 SWS), Digitaltechnik / numérique électrique  avec TP ( 6 SWS) et Physik / physique avec TP (6 SWS). Pour être précise, je vais énoncer point par point ce qu’on fait dans chaque matière.

Emma Barety

  • Mathe : les thèmes abordés ici, tu les connais normalement déjà. Il s’agit des dérivées, des complexes, de la géométrie dans l’espace, des sommes, des inégalités et du principe de récurrence. Il faut se méfier, car aux premiers abords, nous avons en tant que Français déjà vu ces sujets pour le bac MAIS (il y a toujours un mais) les exercices sont beaucoup plus approfondis et rigoureux. C’est une mise en bouche pour te préparer au semestre d’après où des sujets plus durs et inconnus arrivent.
  • Gleichstromtechnik : la loi des mailles et des nœuds te dit quelque chose ? Dans cette matière, ce sont nos deux amies les plus précieuses ! Dans cette matière, tu apprends à résoudre des problèmes électriques (continue uniquement) et notamment à trouver les valeurs des résistances, des courants et des intensités. Oh my God, comme on dit! (non, on ne le dit pas). Pour ce qui est de la pratique, tu as un projet à rendre avec un binôme. Tout est en autonomie et je te conseille de bien choisir ton camarade.
  • Informatik : tu auras des heures théoriques et des heures pratiques. Si tu t’y connais déjà en informatique, tu apprendras très vite le langage C.  N’ayant jamais entendu le terme «compiler» en sortant de mon bac, j’ai réussi à apprendre cette langue en un semestre. Durant les heures pratiques, tu auras des feuilles d’exercices à programmer. Si tu réussis tous tes exercices tu auras un bonus pour ton Klausur (partiel) de 10%. Chouette , non ?
  • Digitaltechnik : c’est là que ça se corse. Soit on adore, soit on déteste. Ici tu apprends comment l’information va être transmise avec des connecteurs logiques (ET, OU, NAND, NOR) via des nombres binaires (uniquement 0 et 1). Si l’algèbre de Boole te parle, tu es déjà sur un très bon chemin ! Pour la pratique, c’est également très rigoureux : toutes les semaines, tu as un TP dont tu dois rendre compte. C’est de loin les Labor (TP) les plus durs, car tu dois apprendre toute seule une langue informatique (vhdl) et te préparer toutes les semaines pour un nouvel exercice. Il n’y a pas d’examen final, mais cela pourrait changer pour les semestres à venir, alors j’espère pour toi que non.

Tu peux trouver des informations sur les spécialités sur le site de la Hochschule Karlsruhe ainsi que sur la chaine Youtube et le compte Instagram de la Hochschule Karlsruhe (HsKA).

Emma Barety

Emma Barety

Notes et examens

Dernier petit détail : les deux premiers semestres font partie du “Grundstudium”. C’est à dire que tes notes ne comptent pas en détail, mais qu’il faut avoir la moyenne à chaque examen. A partir du troisième semestre, les notes comptent et tu entames pleinement la spécialité que tu as choisie (même si tu auras toujours des maths).
Quant aux examens.. Ce n’’est pas plus ni moins stressant que le bac. Une bonne organisation est la clef de bons résultats !

Intégration

Je vais terminer cet article sur le côté social. J’étais la première et la seule Française de ma classe. Je n’ai pas eu d’autres choix que d’aller vers les autres et j’ai été accueillie de manière formidable. J’ai aujourd’hui des très bons amis allemands sur qui je peux compter. J’ai amélioré mon allemand extrêmement vite. Je suis également toujours proche des mes amis français qui sont à Offenbourg. Je m’y rends au moins deux fois par mois en période hors examen. Enfin, grâce aux multiples activités proposées par l’école, j’ai des amis de plusieurs groupes (sports , clubs , associations ..) Si cela peut te rassurer, il y a également d’autres Français sur le campus et encore plus à la KIT. En te rendant à des événements franco-allemands ou internationaux comme le Erasmus-Stammtisch du mardi soir, tu rencontreras d’autres Français ou d’autres élèves internationaux.
Enfin tu n’es peut-être pas à l’INSA, mais tu restes un.e étudiant.e à part entière de cette école. Au moindre problème, qu’il soit administratif ou non, tu peux en parler à l’école et ils feront tout leur possible pour t’aider. Et tu peux même demander des informations aux élèves dont tu as fait la connaissance pendant l’école d’été qui sont restés à Strasbourg, si tu as gardé de bons liens avec eux. Strasbourg n’est finalement qu’à une heure de Karlsruhe et il y a des bus qui coûtent seulement 5 €.

Alors, on se dit rendez-vous à Karlsruhe ?

Tu n’as donc aucun doute à avoir. Si tu veux faire des études intéressantes et vivre pleins d’aventures, choisis génie électrique. Tu seras dans une super ville, bien entouré.e, et dans une bonne ambiance. Les souvenirs que j’ai en six mois sont inoubliables et je ne regrette pour rien au monde d’avoir fait le grand saut !
Et puis, sache que si tu viens sur Karlsruhe, je serai ravie de pouvoir t’aider. Si tu as d’autres questions, n’hésite surtout pas à m’envoyer un courriel !
Voilà ce qui t’attend si tu t’apprêtes à choisir le parcours DeutschINSA expert et la spécialité génie électrique.

Emma Barety

* SWS (Semesterwochenstunde) =  heure de cours hebdomadaire par semestre     


DeutschINSA se décline en trois parcours :
• Le parcours avancé s’adresse à des bacheliers avec un niveau d’allemand B1 minimum. Les étudiants suivent des cours d’allemand, des cours d’interculturalité et effectuent au moins un stage dans un pays germanophone.
• Le parcours confirmé s’adresse à des bacheliers avec un niveau d’allemand B1+ minimum. Les étudiants participent, avant la rentrée de la première année, à une école d’été obligatoire de deux semaines, suivent des cours d’allemand et des cours d’interculturalité ainsi que certains cours ou travaux dirigés scientifiques en allemand, et effectuent au moins un stage dans un pays germanophone,
• Le parcours expert s’adresse à des bacheliers avec un niveau linguistique B2 + minimum et la volonté de s’investir dans un parcours franco-allemand exigeant.
Les étudiants participent, avant la rentrée de la première année, à une école d’été obligatoire de deux semaines et passent les premiers semestres d’études en Allemagne (Hochschule Offenburg ou Hochschule Karlsruhe) afin de préparer un Bachelor allemand (l’équivalent de la licence) en parallèle avec le premier cycle à l’INSA.
En fonction de la spécialité choisie (à la fin de l’école d’été), les semestres passés en Allemagne peuvent aussi être les semestres 3 et 4 (cette deuxième variante, en génie civil et en topographie, ne donnera pas de Bachelor allemand).

Plus d’informations sur la filière internationale DeutschINSA sur le site internet de l’INSA Strasbourg.

Dans les mêmes thématiques :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *