29
avril
Par

Jonathan Thomasset, diplômé en 2020 en génie climatique et énergétique de l'INSA Strasbourg et en Energiesystemtechnik de la Hochschule Offenburg, revient sur son parcours franco-allemand dans le cadre de la filière DeutschINSA, parcours expert :

Pourquoi avoir choisi l’INSA Strasbourg  ?

Après l’obtention d’un bac S à Lyon, j’ai souhaité intégrer l’INSA Strasbourg directement en post-bac pour les raisons suivantes :

  • la filière génie climatique et énergétique (GCE) représentait vraiment le cœur de métier qui m’intéressait : l’énergie, la conception de systèmes énergétiques, l’optimisation énergétique, etc.
  • La possibilité de me spécialiser dès le début de mes études sans passer par des classes préparatoires. Ayant été admis en parcours expert DeutschINSA je pouvais demander directement en post-bac la filière génie climatique et énergétique qui m’intéressait.  En Allemagne, les spécialités commencent dès l’entrée en école, sans cursus général.
  • Le parcours DeutschINSA expert m’offrait la possibilité de construire un parcours franco-allemand en partant directement  après le bac pour une expérience à l’étranger, avec deux ans de formation au sein de la Hochschule Offenburg.

Le parcours DeutschINSA expert  est vraiment accessible, même pour des personnes non bilingues ou qui n’ont pas fait Abibac. En ce qui me concerne, je sortais d’une section « allemand euro » et avais un niveau basique en sortant du lycée. Il faut simplement avoir cette volonté de faire le saut à l’étranger, ensuite on apprend très vite en immersion.

Comment se déroule la filière franco-allemande DeutschINSA, parcours expert ?

Après avoir été admis à l’INSA Strasbourg, j’ai donc effectué  mes quatre premiers semestres de formation au sein de la Hochschule Offenburg dans la filière Energiesystemtechnik (ES), correspondant à la filière génie climatique et énergétique de l’INSA Strasbourg. Nous avons suivi des cours très intéressants, avec dès le début des matières techniques et spécifiques au domaine de l’énergie. Les professeurs sont très investis et sont attentifs aux étudiants étrangers. Je pense notamment à Monsieur Pfafferott, qui s’assurait constamment de notre bonne compréhension des cours et qui n’a pas hésité à m’apporter son soutien lors d’une de mes recherches de stages, même deux ans après mon retour en France.

De retour en France, à partir de la troisième année d’études, la formation en génie climatique et énergétique à l’INSA Strasbourg a été parfaitement complémentaire à celle suivie en Allemagne. Toujours dans les thématiques énergétiques qui me plaisaient, nous avons suivi des matières appliquées et effectués beaucoup de projets formateurs. Lors de cette période, les stages ont été l’occasion pour moi de garder un lien fort avec l’étranger. J’ai eu l’opportunité d’en faire un à Shanghai, puis un à Berlin.
En parallèle, j’ai effectué mon projet de Bachelor (Bachelorarbeit) pour la Hochschule Offenburg, et ceci depuis l’INSA. Mon projet portait sur la comparaison énergétique, environnementale et financière entre deux types de cogénération. Après la validation du projet, la Hochschule m’a remis le diplôme de Bachelor allemand.
Sur un plan plus personnel, je dois ajouter que les deux années passées en Allemagne ont été une expérience inoubliable. J’ai adoré la vie en colocation, d’abord avec d’autres étudiants DeutschINSA, puis avec des étudiants allemands, les déplacements à vélo, pouvoir continuer une pratique sportive durant mes études dans un club de foot allemand…
J’en garde de très bons souvenirs et surtout de très bons amis français et allemands.

Quels avantages pour intégrer le monde professionnel ?

Notre profil biculturel atypique, le double diplôme et le parcours franco-allemand permettent de se différencier auprès des entreprises. L’expérience prolongée à l’étranger, bien plus qu’un semestre Erasmus, permet de développer des compétences supplémentaires, linguistiques forcément mais aussi interculturelles. Ajouter ce double diplôme à notre CV permet de montrer notre adaptabilité : on est capable de mener des projets en allemand, depuis l’Allemagne, la France ou ailleurs.
Au-delà de l’ouverture vers les pays germanophones, je pense que ce parcours témoigne d’un certain dynamisme, d’un engagement et d’une ouverture vers l’international.

Et aujourd’hui ?

Après l’obtention du diplôme d’ingénieur de l’INSA Strasbourg, mon projet était au départ de partir en Volontariat international en entreprise (VIE). J’ai finalement opté pour un autre projet en raison de la situation sanitaire actuelle.
Dès l’obtention de mon diplôme, j’ai été recruté en tant qu’ingénieur d’études au sein du bureau d’études Phosphoris. Phosphoris est un bureau d’études technique français à vocation internationale, avec des projets notamment en Chine ou en Russie. Je peux donc utiliser les compétences acquises lors de mon double diplôme sur des projets internationaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *